Category

Tapage 46

Pays de Meaux : des couacs dans les subventions accordées aux écoles de musique

By | Pays de maux, Tapage 46

C’est arrivé pendant la séance du conseil communautaire du vendredi 6 avril 2018. Certains élus de la communauté d’agglomération ont eu le culot de s’offusquer de la disparité des subventions accordées aux différentes écoles de musique des communes du Pays de Meaux. Jugez plutôt : 200€ par adhérent pour la commune de Chauconin-Neufmontiers, 400€ pour Mareuil-lès-Meaux et jusqu’à 700€ pour la commune de Villenoy ! Bigre, qu’est-ce qui peut justifier une telle modulation dans la gamme ?
Droit dans ses bottes l’édile en chef de la CAPM s’est justifié : « nous nous sommes basés sur ce que les collectivités donnaient aux écoles de musique avant le transfert de compétences ».
En clair, que les écoles de musique soient désormais sous le giron de l’interco ne permet même pas la mutualisation de leurs ressources ! On voit mal, Jean-François, l’intérêt d’intégrer les écoles de musique dans les compétences de l’intercommunalité si elles continuent de percevoir les mêmes subventions que lorsqu’elles étaient sous la responsabilité des communes ? L’objectif des intercos est-il de maintenir les disparités de ressources entre les communes membres ou de tendre vers la mutualisation ?
Pourtant, toute la taxe professionnelle de la zone d’activité des Saisons de Meaux, (située sur la commune de Chauconin-Neufmontiers) alimente désormais le budget intercommunal…
Dans les villages du Pays de Meaux, on a du mal à comprendre le principe d’une interco…

Une “enquête” est en cours… Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de ce sujet révélateur de la notion d’équité à l’intérieur des structures intercommunales.

Hôpital de Melun (77) : quand le privé s’accroche !

By | Tapage 46

Les cliniques Saint-Jean et L’Ermitage sont en redressement judiciaire. A ce jour, trois établissements ont fait une proposition de reprise :
•Le groupe privé Saint-Gatien qui possède déjà la clinique des Fontaines à Melun, la clinique de La Forêt à Fontainebleau, la clinique de Tournan-en-Brie, la clinique Saint-Faron à Mareuil-les-Meaux ainsi que 4 autres cliniques en France. C’est l’un des principaux groupes de santé privée en France avec 1 200 lits, plus de 1 800 salariés, 330 000 patients…
•Le groupe privé DocteGestio, un des plus gros groupes de l’économie sociale qui possède déjà 7 cliniques (dont la clinique Saint-Brice à Provins), 5 centres de santé, 17 cabinets dentaires… avec 1 600 salariés.
•Le Groupement Hospitalier du Sud Ile de France (GHSIF), c’est-à-dire l’hôpital public de Melun.

Mais l’ARS (Agence Régionale de Santé) fait obligation à tout repreneur de respecter le caractère privé de l’établissement. En clair, même dans ce dernier cas, l’hôpital public serait, propriétaire de cliniques… qui resteraient toujours privées !

Le Tapage 46 est dans les kiosques (numériques) !

By | Tapage 46

Ce n’est pas un hasard si le service ferroviaire concentre en ce moment les tensions sociales de la période.  Car il existe  deux façons de le concevoir,  portées par des modèles sociaux incompatibles. D’un côté  un Service Public avec l’Etat comme garant et investisseur, dans le prolongement de l’essor du train en France au 19eme siècle (P6 et 7) qui a structuré nos territoires (P10 et 11). De l’autre un pur marché régi par la concurrence  souvent faussée (P8 et 9) et que certains pays – comme le Royaume-Uni (P14) ou l’Argentine (P12) – ont adopté avec des résultats souvent catastrophiques. En France, sur cette question, une lutte s’installe qui s’appuie sur le droit de grève (P13), une des bases de notre démocratie. Espérons ensemble que son issue soit favorable aux salariés, c’est à dire à leur  environnement social… et naturel (P16 et 17).

Pour accéder à l’intégralité de ce numéro de printemps, il vous suffit de vous abonner en ligne (10€ par an) et de télécharger le pdf.
Alors joyeux mois de mai !