Category

Tapage 36

Féminisme et transformation sociale au Kurdistan

By | Tapage 36 | No Comments
La situation géopolitique au Moyen-Orient est un élément fondamental pour comprendre les enjeux sur les migrations ou encore le développement du terrorisme. Si l’on a beaucoup parlé de la résistance kurde au moment du siège de la ville de Kobané par les terroristes de Daech, on a trop souvent passé sous silence qu’à la base de la lutte armée se trouve un projet de société démocratique dans lequel les femmes jouent un grand rôle. Car entre l’intégrisme religieux politique et les régimes autoritaires, une troisième voie démocratique et de transformation sociale existe : c’est notamment celle du Kurdistan, où l’expérimentation concrète d’une autre société se fait quotidiennement.

Le Mouvement des femmes kurdes s’est organisé au milieu des années 80 en Europe. La première action de sensibilisation des femmes à tous les niveaux de la société fut tout d’abord d’évaluer leur situation au sein des communautés, les discriminations auxquelles elles étaient confrontées et leur niveau social et politique, afin de pouvoir œuvrer à des projets aboutissant à leur émancipation sur le long terme. Les coutumes archaïques issues du féodalisme régnaient et règnent encore dans beaucoup d’endroits au Kurdistan. Cette première association joua un rôle important à son époque pour la prise de conscience des femmes kurdes concernant les problèmes de violence à leur égard sous toutes leurs formes. Pour cette mouvance, l’enjeu principal au sein de la société kurde consistait à déclencher une réflexion et une interrogation au sujet des relations du pouvoir patriarcal qui imprégnait toutes les classes sociales. Pour la première fois, les femmes avaient l’opportunité de déchiffrer ces codes de domination masculine sous tous ses angles, pour ensuite analyser et œuvrer à des stratégies pratiques visant à contrer ces approches par le biais d’organisations associatives, politiques et d’autodéfense. Read More

Quelques éléments de l’histoire du féminisme en France

By | Tapage 36 | No Comments
La longue lutte pour l’égalité des femmes a été vécue différemment dans la classe ouvrière et dans la classe bourgeoise, à la ville et à la campagne. Mais dès la Révolution de 1789, les revendications féminines et les luttes féministes ont été liées plus étroitement que dans d’autres pays aux revendications populaires et aux luttes révolutionnaires.

La Révolution de 1789 proclame les droits de l’Homme et du Citoyen mais se refuse à suivre Condorcet qui demande les droits politiques pour les femmes. « Les hommes n’ont-ils pas violé le principe de l’égalité des droits en privant tranquillement la moitié du genre humain de celui de concourir à la formation des lois, en privant les femmes du droit de cité ? » demandait-il. « L’argument qui consiste à dire qu’ouvrir aux femmes la carrière politique, c’est les arracher à la famille, n’a qu’une apparence de solidité… S’il était décisif, il faudrait au même titre leur interdire tous les états manuels et tous les états de commerce, car ces états les arrachent par milliers aux devoirs de la famille ». Condorcet pointe déjà la contradiction : à partir de leur rôle dans la production, les ouvrières et toutes les autres travailleuses feront éclater l’hypocrisie de la morale bourgeoise et la contradiction entre la théorie de la femme au foyer et l’appel massif à la main-d’œuvre féminine au cours de la révolution industrielle. Read More

Tapage 36 est dans toutes les bonnes boites !

By | Tapage 36 | No Comments
… c’est à dire dans celles de nos abonnés !
Pour survivre dans ce monde médiatique cruel, il faut savoir en payer le prix !
Soutenez la presse alternative locale en vous abonnant au journal.
Vous pourrez lire ici une selection d’articles extraites de ce n°36, mais pas avant plusieurs semaines.