Category

Tapage 33

Claye-Souilly : une jolie fleur sur un tas de déchets

By | Tapage 33 | No Comments
Le Maire de Claye-Souilly  à raison d’aimer les fleurs, elles égaient tout de suite l’ambiance, mettent de la couleur… alors quand on habite à deux pas de la plus grande décharge d’Europe, il ne faut pas hésiter et surtout ne pas lésiner sur les moyens…

…Il faut viser carrément la distinction suprême, la fleur d’or ! (En 2015, elle n’a été attribuée qu’à 6 villes en France…). Inutile de faire voter le conseil municipal «contre» les projets successifs d’extension du site, déjà démesuré, de Véolia-Claye… il suffit de voter «pour», et d’acheter avec l’argent ainsi gagné, des bulbes tropicaux pour cacher la misère !  Pour info, le site de la décharge, pardon, de l’ ISDND (Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux) de Véolia-Claye, en plus d’être le plus important site de stockage en Europe avec 1 100 000 tonnes de poubelles par an,  a reçu le titre honorifique de second plus gros émetteur de méthane en France en 2013… et ça, les fleurs ne peuvent pas le cacher.

Inutile également de voter «contre» l’implantation des très nombreux sites de stockage de déchets dits inertes, qui parsèment les environs de Claye, d’Annet-sur-Marne, de Fresnes, de Charny, et de très nombreuses autres communes du Nord Seine-et-Marne. Il suffit de laisser brouter 4 brebis solognotes dans un parc, devant la presse locale et hop ! on devient le Pape du Greenwashing !! Pour info, M. le Maire de Claye est aussi Député, ce qui lui assurerait une audience confortable pour défendre la qualité de vie des citoyens qu’il représente au cas où l’envie lui viendrait… Il est aussi Rapporteur du projet du Grand-Paris, et est donc concerné au premier chef par la gestion des déchets de chantier… mais rien… ah si : installation d’une ferme pédagogique et un parcours de santé de 4 km, en haut d’une butte de déchets… derrière Carrefour… (lire l’article du Parisien de septembre 2009), après qu’une entreprise, «Remblais paysagers,» missionnée en 1994 par la ville de Claye, ait mis la clé sous la porte en 2009, en laissant la colline de déchet de 12m de haut derrière elle. Recouverte d’une couche de terre végétale et plantée de quelques arbres, il n’en fallait pas plus pour donner à l’édile de Claye des dons de visionnaire : une fermette enchanteresse, des bergères souriantes encadrants des troupeaux d’enfants courant dans la prairie… et encore une louche de greenwashing ! Read More

Tapage Eco : Capital.fr pour les nuls

By | Tapage 33 | No Comments
Gérant allocation d’actifs et dettes souveraines chez « Edmond de Rothschild Asset Management », Guillaume Rigeade est « très positif sur les obligations privées à haut rendement européennes car leurs valorisations sont attractives, surtout celles liées aux secteurs les plus sensibles à la conjoncture ».

Tapage traduit pour ses lecteurs ce jargon de l’économie parasite :

Capital.fr : Les rendements des obligations à haut rendement des entreprises européennes ont beaucoup augmenté, ces derniers mois…

Guillaume Rigeade : Oui. Ils ont grimpé à 6% actuellement. La hausse des rendements a été très vive en septembre. C’est la plus forte progression mensuelle en 4 ans. 

Traduction Tapage : l’endettement des Etats est une aubaine pour nous. On spécule avec les créances et on en profite un max. N’oublions pas qu’en principe, un Etat ne fait jamais faillite, il augmente la pression fiscale sur les classes moyennes, il baisse les salaires, il emprunte sur les marchés financiers et bingo ! il redevient solvable et garantit nos créances… Elle est pas belle la vie…

Capital.fr : Comment expliquer une telle remontée ?

G R : Par une augmentation de l’aversion au risque, sur fond de montée des craintes liées à la Grèce et au ralentissement des pays émergents. Les rendements ont le plus augmenté pour les entreprises du secteur de l’énergie, fragilisées par la chute des prix du pétrole, les entreprises des secteurs les plus sensibles à la conjoncture internationale, comme la chimie, les métaux, les minerais, enfin les constructeurs automobiles et leurs équipementiers, sur fond de scandale Volkswagen. 

Traduction Tapage : C’est simple : plus une  entreprise est en difficulté dans le système capitaliste – en particulier si elle a trempé dans un scandale – plus elle compte sur la puissance publique pour résoudre ses problèmes. Elle achète de la dette d’Etat et elle se refait une santé. Faut pas se faire de souci. Ca roule…

Illustration : Merci Avoine et Iconovox

La question globale des migrations

By | Europe, Non classé, Tapage 33 | No Comments
Depuis le drame Syrien, nous sommes submergés par les discours sur l’accueil des réfugiés. Cette question alimente les fantasmes irrationnels et se prête aux solutions simplistes. Essayons ici de dépasser le simple registre de l’émotion et de regarder le problème migratoire dans une perspective historique et globale.

La poussée migratoire récente n’est pas un phénomène nouveau sur la planète. Au regard de l’histoire générale des peuples, les déplacements humains les plus massifs ont eu lieu durant les siècles précédents et datent de la période qui a déplacé la main-d’œuvre entre les régions coloniales. Il faut aussi garder à l’esprit que les migrations internes – des zones rurales vers les villes – sont bien plus importantes en nombre  que les migrations internationales. Cette tendance va d’ailleurs s’accentuer : dans les pays en développement l’accroissement annuel de la population urbaine est de 26 millions de personnes alors que les migrants internationaux venant de ces mêmes pays ne sont que 3,7 millions par an. Les mouvements internationaux ne forment donc que la partie émergée de l’iceberg migratoire marquée par une urbanisation accélérée des pays en développement. Read More

La parole à Thomas Piketty : La crise de la gauche

By | Tapage 33 | No Comments

“Au cours des dernières décennies, les classes populaires ont subi l’équivalent d’une double peine, d’abord économique puis politique. Les évolutions économiques ont été peu favorables aux groupes sociaux les plus défavorisés des pays développés : fin de la croissance exceptionnelle des Trente Glorieuses, désindustrialisation, montée en puissance des pays émergents, destructions d’emplois peu ou moyennement qualifiés au Nord. Les groupes les mieux dotés en capital financier et culturel ont pu, au contraire, bénéficier à plein de la mondialisation.

Le second problème est que les évolutions politiques n’ont fait qu’exacerber ces tendances. On aurait pu imaginer que les institutions publiques, les systèmes de protection sociale, les politiques suivies dans leur ensemble s’adaptent à la nouvelle donne, en demandant plus aux principaux bénéficiaires des évolutions en cours, afin de se consacrer davantage aux groupes les plus touchés. Or, c’est le contraire qui s’est produit. Read More