Category

Tapage 54

Jardins partagés dans les quartiers Nord de Marseille

By | Tapage 54
Dans un contexte urbain dense et confiné, la crise sanitaire et sociale agit comme un miroir grossissant des problématiques qui  existaient auparavant dans les quartiers populaires de la ville : logement, travail, écoles, santé.

La COVID-19 (étant la maladie et non le virus) frappe durement les quartiers populaires de Marseille. Le confinement des familles dans des logements insalubres – où la vie quotidienne avoisine l’humidité et les moisissures sur les murs, la présence de cafards, de punaises de lit, voire de souris et de rats – est une épreuve plus qu’éprouvante pour les habitants des quartiers nord des 13, 14, 15 et 16e arrondissements, soit environ 55.000 habitants, sans compter celui plus central du 3e arrondissement

Illustration : Marcel

Lire la suite

Abonnez- vous en ligne (10€ par an) pour télécharger le pdf de ce numéro d’hiver et accédez à l’intégralité de la collection des 54 numéros de Tapage.
Vous êtes abonné ? rendez-vous ici
Bonne lecture et à bientôt !

Chasseurs de Covid en Seine-et-Marne

By | Tapage 54
Pour de nombreux seine-et-marnais les ballades « réglementaires » des deux premiers week-end d’avril auraient pu tourner au cauchemar  ! 

Au détour d’un chemin forestier, ou dans le petit bois qui touche leur village où ils auraient effectué leur petite promenade dominicale en famille, ils auraient pu se faire contrôler et être verbalisés par des tueurs de gibier convertis par la grâce préfectorale en pandores ! Des chasseurs… de promeneurs ! 

Illustration : Clüd

Lire la suite

Abonnez- vous en ligne (10€ par an) pour télécharger le pdf de ce numéro d’hiver et accédez à l’intégralité de la collection des 54 numéros de Tapage.
Vous êtes abonné ? rendez-vous ici
Bonne lecture et à bientôt !

Tapage 54 est (enfin) là !

By | Tapage 54

Contrairement à ce que le dogme libéral voudrait nous faire croire, derrière toute convention politique, il y a des décideurs.  Lorsque Bernie Sanders  est écarté des primaires aux USA (p10 et 11), c’est que ses adversaires au sein du parti démocrate l’ont voulu. Lorsque E. Morales est destitué en Bolivie, (p14)  c’est que l’oligarchie bolivienne l’a voulu. Lorsqu’en France l’entreprise Luxfer (p3) – qui pouvait fournir des respirateurs en temps de crise sanitaire  a été fermée, c’est que ses actionnaires  l’ont voulu.  Lorsque l’OTAN (p6 et 7) a bombardé la Libye en 2011 en provocant un désastre humanitaire, c’est que certains hauts responsables l’ont voulu. Peut-être est-il temps de retourner aux sources de la démocratie (P12), de s’affranchir de ces décideurs actuels organisés au plan mondial
(P8 et 9), manipulateurs (P16) et…  répressifs (P15) ?

Vous voulez lire Tapage 54 ?

Abonnez- vous en ligne (10€ par an) pour télécharger le pdf de ce numéro d’hiver et accédez à l’intégralité de la collection des 54 numéros de Tapage.
Vous êtes abonné ? rendez-vous ici
Bonne lecture et à bientôt !