Pays de mauxTapage 41

Forêt de Montgé-en-Goële : un saccage programmé

By 25 mai 2017 No Comments

Une fois encore, les populations vont devoir accepter une dégradation majeure de leur environnement au nom de l’intérêt supérieur de l’Etat… mais s’il existait des pistes moins dévastratrices ?

L’exploitation des gisements de gypse…
C’est ça l’intérêt supérieur de l’Etat, car si la construction du Grand-Paris est génératrice de gravâts, elle est aussi gourmande de platre ! Et le plus proche filon est là. Exploité depuis des décénies d’Est en Ouest (Penchard, Monthyon, St. Soupplet…), par Knauff, le filon poursuit son lit sous la forêt de la Butte de Montgé.  Dès lors, la lourde machine administrative à enclanché un plan «  Paysage et ressources de la butte de Montgé-en-Goële », depuis 2013, il a réuni 19 acteurs locaux (Etat, collectivités, exploitants, associations…) au cours de nombreuses réunions pour finir, en novembre 2016, par acter l’exploitation à ciel ouvert du gypse de la Butte et donc la destruction de la forêt, contre l’avis des associations (dont l’ADEV77) évidement… A n’en pas douter, le remblai sera assuré par les gravâts issus de la déconstruction des chantiers franciliens et des arbres seront alors généreusement replantés…

Des alternatives ?
D’autres pistes seraient pourtant envisageables, notamment l’exploitation souterraine du gisement en creusant des tunnels sous la butte, mais cette piste, trop coûteuse n’a pas été retenue par l’exploitant et donc par le «  Plan  ». Encore une fois, les citoyens vont devoir s’exprimer clairement pour que le pire ne soit pas notre avenir.

> en savoir plus sur le site de l’ADEV 77

Leave a Reply