Le vaillant petit canard né sur les rives de la Marne

Hôpital de Melun (77) : quand le privé s’accroche !

By | Tapage 46

Les cliniques Saint-Jean et L’Ermitage sont en redressement judiciaire. A ce jour, trois établissements ont fait une proposition de reprise :

•Le groupe privé Saint-Gatien qui possède déjà la clinique des Fontaines à Melun, la clinique de La Forêt à Fontainebleau, la clinique de Tournan-en-Brie, la clinique Saint-Faron à Mareuil-les-Meaux ainsi que 4 autres cliniques en France. C’est l’un des principaux groupes de santé privée en France avec 1 200 lits, plus de 1 800 salariés, 330 000 patients…

•Le groupe privé DocteGestio, un des plus gros groupes de l’économie sociale qui possède déjà 7 cliniques (dont la clinique Saint-Brice à Provins), 5 centres de santé, 17 cabinets dentaires… avec 1 600 salariés.

•Le Groupement Hospitalier du Sud Ile de France (GHSIF), c’est-à-dire l’hôpital public de Melun.

Mais l’ARS (Agence Régionale de Santé) fait obligation à tout repreneur de respecter le caractère privé de l’établissement. En clair, même dans ce dernier cas, l’hôpital public serait, propriétaire de cliniques… qui resteraient toujours privées !

Le Tapage 46 est dans les kiosques (numériques) !

By | Tapage 46

Ce n’est pas un hasard si le service ferroviaire concentre en ce moment les tensions sociales de la période.  Car il existe  deux façons de le concevoir,  portées par des modèles sociaux incompatibles. D’un côté  un Service Public avec l’Etat comme garant et investisseur, dans le prolongement de l’essor du train en France au 19eme siècle (P6 et 7) qui a structuré nos territoires (P10 et 11). De l’autre un pur marché régi par la concurrence  souvent faussée (P8 et 9) et que certains pays – comme le Royaume-Uni (P14) ou l’Argentine (P12) – ont adopté avec des résultats souvent catastrophiques. En France, sur cette question, une lutte s’installe qui s’appuie sur le droit de grève (P13), une des bases de notre démocratie. Espérons ensemble que son issue soit favorable aux salariés, c’est à dire à leur  environnement social… et naturel (P16 et 17).

Pour accéder à l’intégralité de ce numéro de printemps, il vous suffit de vous abonner en ligne (10€ par an) et de télécharger le pdf.
Alors joyeux mois de mai !

Ils font notre grève…

By | France

La grève de la SNCF va bien au-delà de ce qui peut apparaître comme un mouvement de revendication propre à une catégorie de salariés. Chacun de nous a bien conscience qu’en défendant leur statut, c’est le principe même d’un statut quel qu’il soit que les cheminots s’efforcent de préserver et donc l’existence même du statut de la fonction publique. Plus de statut, plus de fonctionnaires, plus de fonction publique. Outre la légitimité de leur action, c’est tout un pan de notre organisation sociale qu’ils défendent. Ils font notre grève.

Comment les soutenir ? C’est la question que chaque citoyen attaché aux valeurs républicaines devrait se poser puisque l’on sait bien que l’aide financière ne pourra suffire. Comment contrebalancer l’influence démobilisatrice des médias qui montrent encore une fois leur servilité constitutive envers un pouvoir de moins en moins légitime ? La réponse renvoie à notre perception individuelle de l’urgence sociale. En fait tous les moyens non violents sont bons. Faire signer des pétitions, se renseigner via les réseaux sociaux, écrire et agir dans nos organisations syndicales, politiques, associatives, se déplacer pour soutenir moralement et financièrement tous les camarades en grève, participer aux manifestations …A chacun de dépasser le sentiment de frustration et d’impuissance qui peut nous saisir devant une télévision formatée et de trouver sa place et  prendre sa responsabilité dans un moment  crucial du rapport de forces. 

Nous devons agir en gardant  à l’esprit les grandes caractéristiques de la période : le capitalisme financiarisé se comporte comme un prédateur blessé. Il est empêtré dans ses propres contradictions qui n’en finissent pas de produire des crises bancaires, des crises humanitaires et des inégalités indécentes. A l’image d’un Macron qui semble confondre une église avec une bourse du travail, l’oligarchie affiche ouvertement son mépris des salariés que ce soit dans  la fonction publique, le monde syndical et l’université. Elle a uniquement le besoin urgent, vital pour elle, de conquérir de nouvelles proies que sont les marchés juteux, du transport, de l’éducation et de la santé. Utilisant la dette comme prétexte, l’Union Européenne comme cadre juridique, et l’extrême droite comme allié objectif, elle est prête à toutes les trahisons pour arriver à ses fins. Soyons sûrs qu’elle ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Il faut la stopper le plus tôt possible avant que le démantèlement  de notre modèle social n’ait pris une forme irréversible.

 L’équipe de Tapage


Illustration : Christine Lesueur – Iconovox

Que peuvent faire les communes contre les inégalités ?

By | France, Tapage 45
Les communes ont des moyens bien modestes en comparaison de ceux de l’Etat ou de la protection sociale. Néanmoins, la proximité et la relation quotidienne des services municipaux avec les habitants sont des atouts essentiels pour les communes qui disposent de plusieurs leviers d’action contre les inégalités et pour la solidarité.
La fiscalité locale

Les communes ont de moins en moins de maitrise sur leurs propres ressources. Après la taxe professionnelle, elles sont en train de perdre la taxe d’habitation qui est une de leurs ressources essentielles. La fiscalité locale est souvent considérée comme obsolète et inégalitaire. Obsolète d’abord, car les impôts sont proportionnels aux valeurs locatives des logements dont les bases n’ont pas été revues depuis les années 1970. Ainsi, les évolutions entre les quartiers et entre les communes qui ont pu soit péricliter soit se développer fortement ne sont pas prises en compte. Par exemple, les logements sociaux, qui à une époque pouvaient être synonymes de confort, sont surtaxés par rapport aux habitations des centres-villes réhabilités. Mais plutôt que de réformer en profondeur ce système, le gouvernement a décidé de supprimer la taxe d’habitation pour 80 % des foyers puis sans doute pour 100 % à terme. La compensation promise « à l’euro près » laisse à juste titre très sceptiques les élus locaux. En tout état de cause, il s’agit de priver les communes d’une part de leur autonomie financière. Inégalitaire aussi, car les taux sont uniques par commune et non pas fonction du revenu des ménages.

Les communes peuvent tout de même moduler les taux d’imposition pour se donner les moyens de mettre en œuvre des politiques qui réduiront les inégalités mais aussi accorder des exonérations aux ménages modestes qui ne sont pas déjà exonérés (personnes âgées, handicapés, invalides, veufs).

Read More

Du glycol dans La Marne : “Laisse faire Charles… “

By | Pays de maux, Tapage 45
Depuis près de 9 ans, Aéroports De Paris (ADP) pollue les cours d’eau en aval de l’aéroport en dégivrant les avions avec du glycol… avec l’aval des services de l’Etat qui chaque année lui renouvelle son autorisation de polluer…

Pour permettre  à l’aéroport Roissy Charles de Gaule de faire décoler ses avions même par grand froid, Aéroport de Paris (ADP) s’est équipé depuis 2012 de plateformes de dégivrage et arrose les avions d’un mélange d’eau et de glycol. Cette substance, dont la composition fait l’objet d’un secret industriel interdisant ainsi d’en évaluer la dangerosité, ruissellle ensuite le long des pistes puis est collectée directement par le réseau des eaux pluviales, c’est à dire qu’elle est déversée depuis 9 ans directement dans les cours d’eau !
(La suite de l’article est réservé aux abonnés)

Le rapport consternant d’Oxfam sur la répartition des richesses dans le monde

By | Tapage 45
« Environ les deux tiers de la fortune des milliardaires est le produit d’héritages, de monopoles et de situations de connivence ». (1)

« La concentration des richesses s’explique en grande partie par la manière dont notre système économique est structuré de sorte à privilégier le rendement pour les actionnaires aux dépens de tout le reste :
1. La dérégulation afin de réduire les droits de la main-d’œuvre. Que ce soit dans les pays riches ou les pays pauvres, le droit du travail recule, souvent sous la pression du FMI et de la Banque mondiale.
2. La sous-traitance de la production par les pays riches, tire les salaires et les prix des producteurs vers le bas…

Read More

Le Tapage 45 débarque !

By | Tapage 45

L’égalité est un principe philosophique qui se rattache à une certaine idée de la justice (P 11 et 12). C’est aussi un projet politique gravé sur les mairies de communes qui ont cependant de moins en moins de moyens pour le mener à bien (P6 et 7). Car les règles du système néolibéral qui sévit depuis un demi-siècle ont produit un monde profondément inégalitaire (P8 et 9). Ces inégalités sont dénoncées par de nombreuses associations telles l’Observatoire des Inégalités ou Oxfam (P 13). Mais elles continuent à structurer nos territoires (P 14 et 15), nos comportements (P 5) et ressurgissent avec force dans des continents où elles avaient régressé (P 10). C’est donc un « système » qu’il faut repenser, sans soumission à quelque doctrine révélée que ce soit (P16 et 17) et en réhabilitant une langue riche et vivante (P 18).

Pour déguster l’intégralité de ce savoureux numéro dès maintenant, il vous suffit de vous abonner en ligne (10€ par an) puis de télécharger le pdf.
Alors bonne lecture !

Fake-news : vers une censure de masse ?

By | Tapage 44
L’Union européenne (UE) a lancé la construction d’un organisme chargé de surveiller et de censurer les «fake news». Elle sélectionne un groupe d’experts et sollicite les opinions des professionnels des médias afin de décider quels pouvoirs donner à cet organisme, dont les opérations débuteraient au printemps.

Un examen de l’annonce de l’UE peut faire craindre qu’elle prépare une censure massive visant non pas les fausses informations, mais des reportages ou des opinions politiques qui encouragent l’opposition à la classe dirigeante européenne. Le terme «fake news» est tiré d’une campagne  aux États-Unis affirmant que la victoire de Donald Trump était attribuable à une manipulation russe des présidentielles américaines de 2016 et à la publication d’articles nuisibles au candidat démocrate, Hillary Clinton. Read More

Suivez-nous…